Ma Maman chérie,

Le 3 août 2007... C'était un vendredi aussi...

Je m'entends encore crier et courir pour appeler l'infirmière...

Je voulais qu'elle t'empeche de mourir.

Il est impossible de se remettre de la mort de sa Maman. Impossible.

Ton absence est tapie tout au fond de moi...

Maman, je m'en vais déposer 11 roses rouges sur ta tombe.

Je t'aime, je pense à toi. Je suis triste.

F